Pour vous accompagner

Par téléphone : 09 85 60 20 35

Service & appels gratuits

Contactez-nous Test d'éligibilité

Méthanisation,
préférez
le fumier

La méthanisation est un procédé très utilisé dans l’agriculture, mais également dans le traitement des biodéchets, celui des boues d’épuration urbaines et de certains effluents industriels. La méthanisation est parfois appelée digestion anaérobie.

Méthanisation

La méthanisation permet de valoriser les déchets organiques des entreprises issus du territoire, à la fois sous la forme de matière (digestat) et d’énergie (biogaz). Le biogaz, est un mélange gazeux composé majoritairement de méthane.

Il peut être utilisé sous forme de combustible pour la production d’électricité et de chaleur, pour la production de carburant, ou, après épuration, être injecté dans le réseau de gaz naturel.

La méthanisation peut être développée en agriculture et l'industrie. Elle concerne également les boues urbaines.

Chiffres clés

En janvier 2020, plus de 809 installations fonctionnent en France dont 107 dans le secteur de l’industrie.

200x200_Site_Methanisation Méthanisation

En 2019, Gazteam Energie a inauguré le premier site de méthanisation de Nouvelle Aquitaine sur le réseau de transport géré par GRT gaz. C’est à Combrand dans les Deux-Sèvres qu’un groupement de t...

Alain CAILLAUD
Président de Gazteam Energie
Voir le témoignage

Vous avez un projet ?

Laissez nous vous accompagner

Contactez-nous !

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène, donc en milieu anaérobie, contrairement au compostage qui est une réaction aérobie. Cette dégradation provoque :

  • un produit humide, riche en matière organique partiellement stabilisée, appelé digestat. Il est généralement envisagé le retour au sol du digestat après éventuellement une phase de maturation par compostage ;
  • du biogaz, mélange gazeux saturé en eau à la sortie du digesteur et composé d’environ 50 % à 70 % de méthane (CH4), de 20 % à 50 % de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz traces (NH3, N2, H2S). Cette énergie renouvelable peut être utilisée sous forme combustible pour la production d’électricité et de chaleur, d’un carburant, ou d’injection dans le réseau de gaz naturel après épuration.

Les avantages

  • une double valorisation de la matière organique et de l’énergie ; c’est l’intérêt spécifique à la méthanisation ;
  • une diminution de la quantité de déchets organiques à traiter par d’autres filières ;
  • une diminution des émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture et par substitution à l’usage d’énergies fossiles ou d’engrais minéraux ;
  • une limitation des émissions d’odeurs du fait de digesteur hermétique et de bâtiment clos équipé de traitement d’air.

Des conditions

Le choix de la méthanisation nécessite de prendre soin des points suivants lors de la conception du projet :

  • s’assurer que les déchets entrants prévus seront disponibles sur la durée ;
  • vérifier la valorisation énergétique possible du biogaz : valorisation chaleur sur site en cas de cogénération, injection possible ou non dans le réseau de gaz naturel ;
  • non concurrence de la méthanisation avec les filières locales de compostage et alimentation animale ;
  • le besoin de transparence territoriale pour la meilleure intégration locale du projet ;
  • prendre en compte les besoin de l’agriculture locale pour la valorisation agronomique du digestat ;
  • selon la valorisation choisie pour le biogaz, la mise en place de traitements adaptés de celui-ci ;
  • disponibilité suffisante de capitaux pour investir dans l’installation ;
  • faire intervenir des professionnels reconnus, comme par le Label Qualimétha.

Pour en savoir plus et constituer un dossier de candidature