Pour vous accompagner

Par téléphone : 09 85 60 20 35

Service & appels gratuits

Contactez-nous Test d'éligibilité
200x200_Site_Biomasse Biomasse

Tony DO RIO

Directeur de l’usine Nestlé de Challerange

Le groupe Nestlé c’est 5 milliards d’€ de chiffre d’affaires, plus de 13 000 collaborateurs, 20 sites industriels en France, mais aussi un engagement en faveur du développement durable. Depuis 2010, Nestlé France a entrepris d’installer dans ses usines des chaudières biomasses en remplacement de chaudières au fioul. L’usine de production de poudre de lait de Challerange (Ardennes, Grand Est) a été le premier site industriel du groupe Nestlé à faire le choix de la biomasse, le premier d’une longue série, symbole d’une vision sur le long terme. Depuis, 3 autres chaudières biomasse ont été mises en services sur d’autres sites : Saint Pol sur Ternoise, Rosières en Santerre et Dieppe avec un objectif de décarbonation des process industriels. Pour Tony Do Rio, la chaleur renouvelable c’est profitable pour s’engager sur la voie de la décarbonation des activités du groupe Nestlé.

Le projet

SOLUTION RETENUE

Chaufferie biomasse

OBJECTIF

Réduire les émissions de gaz à effet de serre et décarbonner les process industriels

DISPOSITIF

Chaudière bois énergie d’une puissance de 7 MW équipée d’un multi cyclone, d’un filtre à manche et d’un économiseur de fumée

INVESTISSEMENT

3,4 M d’€ dont 35% financés par le Fonds Chaleur de l’ADEME, soit 1.2M d’€

Témoignage en images

Les enjeux


  • Nestlé France s’est donné pour objectif de contribuer à l’atteinte du zéro net émission carbone d’ici 2050 et souhaite passer à la chaleur renouvelable sur la plupart de ses sites de production

  • Le remplacement des systèmes au fioul par des installations biomasse permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en maîtrisant les coûts de production de chaleur sur le long terme, le groupe Nestlé étant convaincu que le prix des énergies fossiles ne peut qu’augmenter dans les années à venir du fait du mix « diminution des ressources » et « augmentation des coûts d’exploitation » de ces énergies.


L’infrastructure mise en place :

  • La chaufferie biomasse mise en place sur le site de Challerange, d’une puissance de 7MW, produit 10 tonnes de vapeur par heure à 15 bars de pression. Elle est équipée d’un multi cyclone et d’un filtre à manche, qui limite les émissions de poussières (inférieures à 30 mg/Nm3 d’air à 11% d’O2), d’un économiseur de fumées et de 2 silos de stockage de bois d’un volume utile total maximum de 500 m3.
  • La biomasse est apparue comme la meilleure solution pour Nestlé pour différentes raisons : sa fiabilité, sa compétitivité et la sécurité de l’approvisionnement en circuit court. Le bois, ressource naturelle et renouvelable, disponible en quantité durable près des sites de production du groupe, dont le prix d’achat est intéressant, constitue une réelle opportunité pour réaliser la transition énergétique voulue par Nestlé.
  • La chaufferie biomasse est une solution qui répond aux besoins de l’usine : 25000 MWh par an pour produire de la vapeur utilisée dans les process de transformation et de séchage du lait.
  • Pour fonctionner, la chaufferie consomme 10 000 tonnes de bois par an dont l’approvisionnement provient de plaquettes forestières certifiées PEFC (gestion durable des forêts) dans un rayon de moins de 100 kms autour du site.
  • Durée des travaux : 10/12 mois.
  • Mise en service : Décembre 2011

Les acteurs du projet sur le territoire :


  • L’installation de la chaufferie biomasse sur le site de Challerange, tout comme les 3 autres, a contribué à renforcer les liens avec la filière forestière et le monde rural de la région.

  • En effet, l’utilisation du bois pour produire de la vapeur, utilisée dans les process, contribue également au développement local de la filière bois et à la création d’emplois, via la pérennisation de la demande en bois et surtout par la disparition de son caractère saisonnier. Dans le cas du projet de Challerange, ce sont ainsi 11 emplois (non délocalisables) qui ont été créés pour garantir l’approvisionnement de la chaufferie toute l’année.


Les financements :

  • Coût global de l’installation : 3,4 M d’€
  • Financement de l’ADEME : 35% du coût de l’installation, soit 1.2M d’€

Le bilan

Énergétique

Les objectifs sont atteints car plus de 90% des besoins en chaleur du site sont couverts par l’installation biomasse sur le site de Challerange.

Écologique

Les chiffres parlent d’eux-mêmes avec 2 400 tep/an (tonnes équivalent pétrole) d’énergies fossiles substituées, réduction de 6 500 tonnes des émissions de CO2.

Économique

Réduction de 40% sur la facture énergétique depuis la mise en place de la chaufferie biomasse.

Sur le territoire

Développement de la filière bois-énergie avec la création de 3 emplois locaux

DJI_0003 DJI_0006 DJI_0008 DJI_0015 DJI_00027 DJI_00039 DJI_0053 DJI_0063 DSC00643 DSC00687 DSC00737 DSC00759 DSC00765 DSC00770 DSC00779 DSC00795 DSC00802 DSC00816 DSC00846 DSC00847 DSC00852 DSC00872 DSC00874 DSC00880 DSC00893 DSC00896 DSC00904 DSC00928 DSC00941 DSC00947 DSC00948 DSC00953 DSC01005 DSC01033 DSC01048 DSC01085 DSC01114 DSC01136 DSC01138 DSC01159 DSC01162 DSC01178 Tony DO RIO

Un projet ?

Nous vous accompagnons dans vos démarches

Contactez-nous