Pour vous accompagner

Par téléphone : 09 85 60 20 35

Service & appels gratuits

Contactez-nous Test d'éligibilité
200x200_Site_Chaleur_Fatale Récupération de chaleur fatale

Philippe CHAPUS

Responsable du projet de développement des aciers électriques pour le site ArcelorMittal Saint Chely d’Apcher

Le site d’ArcelorMittal de Saint-Chély-d’Apcher a été créé en 1917 et constitue la seule unité de production française d’acier électrique à grain non-orienté. L’acier produit par ArcelorMittal est chauffé à plus de 1000° pour lui conférer ses propriétés magnétiques. La chaleur produite, autrefois perdue lors du refroidissement de l’acier, est désormais récupérée et réutilisée au sein de l’usine, pour les besoins du process industriel et le chauffage d’une partie des locaux, les halles. Pourtant, les usages de la chaleur récupérée ne s'arrête pas là. Redistribuées dans un réseau de chaleur, les calories récupérées servent également à produire du chauffage urbain.

Pour Philippe Chapus, la chaleur renouvelable c’est profitable car elle permet la décarbonation des activités industrielles.

Le projet

SOLUTION RETENUE

Récupération de chaleur fatale

OBJECTIFS

Développer une production et une consommation énergétiques plus responsables et cohérentes avec l’activité de l’entreprise

DISPOSITIF

Mise en place de deux systèmes de refroidissement ; un système lent par contact avec l’air et un système rapide par contact avec l’eau

INVESTISSEMENT

5,6M d’€ dont 1,4M d'€ financé par le Fonds Chaleur

Témoignage en images

Les enjeux

Le projet de récupération de chaleur fatale a vu le jour de manière spontanée. Le choix de la récupération et la valorisation de chaleur fatale comme source de chaleur renouvelable ont été une évidence pour tous les acteurs du projet : « Avant de chercher ailleurs, intéressons-nous à ce que nous avons à disposition ».
 
En plus de valoriser une ressource autrefois perdue, le recours à la récupération de chaleur permet d’alimenter les process industriels de l’usine et de chauffer de manière plus responsable les halles du site.
 
La chaleur récupérée permet également de répondre aux besoins de la collectivité en chaleur (l’équivalent de 1150 logement à Saint Chély d’Apcher).

L'infrastructure mise en place

La mise en place de deux systèmes de refroidissement (un système lent par contact avec l’air et un système rapide par contact avec l’eau) a permis de récupérer la chaleur produite par l’usine lorsqu’elle chauffe l’acier à plus de 1000° pour lui donner ses propriétés magnétiques.
 
Pour la réutilisation de cette chaleur par l’usine, un réseau d’eau chaude basse pression de 925 mètres linéaires a été développé avec une puissance de 6 300 Kw.
 
Sur les 12 GWh d’énergie récupérée, 9 sont utilisés par l’usine et 3 par la ville, ce qui permet à la collectivité d’éviter l’utilisation de chaleur au fioul pendant les pointes de consommation en hiver et même de stopper les chaudières biomasse en été.
 
Durée des travaux : 1 an et demi
 
Mise en service : octobre 2017

Les acteurs du projet sur le territoire :

  • C’est un projet initié par l’industriel mais auquel nombre d’acteurs locaux ont pris part, particulièrement la commune de Saint Chely d’Apcher en construisant la chaufferie biomasse qui alimente son réseau de chaleur près de l’usine d’ArcelorMittal.
  • L’intervention de Kyotherm, tiers financeur du projet, a été déterminante. Kyotherm, via la société RESC (Récupération d’Energie de Saint Chély) récupère et revend la chaleur fatale à ArcelorMittal et à la ville de Saint Chély, via un contrat de service.
  • Ce projet de récupération et de valorisation de chaleur fatale contribue à ancrer le territoire dans une logique de développement durable et permet surtout de pérenniser le bassin d’emploi, ArcelorMittal étant l’employeur industriel le plus important du département.

Les financements

  • Coût global opération : 5,6 M d’€
  • Financement de l’ADEME : 1,4 M d’€
  • Financement de la Région : 650k €

Le bilan

Énergétique

12 GWh d’énergie sont récupérés au total dont 75% valorisés directement sur le site de l’usine et 25% injectés dans le réseau de chaleur de la ville de Saint Chély d’Apcher, permettant de chauffer l’équivalent de 1150 logements.

Écologique

Le rejet de plus 4000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère évité. Le bilan carbone de l’usine a été amélioré de 17 GWh/an.

Économique

Pour le site industriel, cette chaleur récupérée permet de diminuer de façon substantielle les consommations d'énergie fossile.

Sur le territoire

Contribution à la pérennisation de l’emploi dans un département où ArcelorMittal est l’employeur industriel le plus important.

DJI_0204 DJI_0208 DJI_0212 DJI_0215 DJI_0228 DJI_0237 DSC0139 DSC01678 DSC01688 DSC01691 DSC01703 DSC01729 DSC01747 DSC01756 DSC01758 DSC01759 DSC01760 DSC01762 DSC01792 DSC01798 DSC01824 DSC01826 DSC01829 DSC01838 DSC01762 DSC01765 DSC01766 DSC01770 DSC01772 DSC01779 DSC01917 DSC01862 DSC01881

Un projet ?

Nous vous accompagnons dans vos démarches

Contactez-nous