Pour vous accompagner

Par téléphone : 09 85 60 20 35

Service & appels gratuits

Contactez-nous Test d'éligibilité
200x200_Site_Geothermie Géothermie

Arnaud WESTRICH

Président de Dalkia Smart Building

Nanterre Cœur Université se veut un écoquartier intelligent et innovant répondant à une haute exigence énergétique. La performance énergétique est l’enjeu central de cet éco-quartier, et le recours à la chaleur renouvelable a permis d’y répondre de manière concrète. A la demande de l’EPADESA (aménageur urbain), Dalkia Smart Building et Bouygues Immobilier ont conçu ensemble un dispositif innovant répondant aux objectifs environnementaux de la ville de Nanterre : La chaleur renouvelable y est produite par un panel de plusieurs solutions énergétiques installées sur le périmètre même de l’écoquartier au sein duquel les éléments interagissent entre eux et créent une solidarité énergétique. A titre d’exemple, fournir du froid pour les bureaux produit de la chaleur. Cette chaleur produite est conservée par le réseau qui l’achemine ensuite aux logements qui en ont besoin. C’est un projet qui mobilise plusieurs sources d’EnR&R dont la géothermie et la récupération de chaleur des eaux usées, produisant de l’énergie en chaud et froid ensuite délivrée sur un réseau de distribution qui alimente les différentes sous stations du programme immobilier.

Pour Arnaud Westrich, la chaleur renouvelable c’est profitable car cela permet de coupler transition énergétique et performance économique à long terme.

Le projet

SOLUTION RETENUE

Géothermie sur sondes, récupération des eaux usées et distribution par un réseau de chaleur

OBJECTIFS

Répondre de manière exemplaire à la nécessité de transition énergétique à l'échelle d'un territoire et d'un quartier

DISPOSITIF

Ecoquartier alimenté par plusieurs sources d’EnR&R dont la géothermie sur sondes sèches, un système de récupération de la chaleur des eaux usées et un réseau de chaleur

INVESTISSEMENT

5M d’€ dont 22% financé par le Fonds Chaleur, soit 1,1M d’€.

Témoignage en images

Les enjeux

En 2013, Bouygues Immobilier s’est associé à Dalkia Smart Building (anciennement EDF Optimal Solutions et filiale du Groupe EDF) pour répondre à l’appel à projets de reconfiguration urbaine lancé par l’EPADESA, aménageur de la ZAC Seine Arche, vaste territoire sur la commune de Nanterre. Ensemble, ils ont conçu un écoquartier innovant et intelligent ayant une empreinte carbone la plus faible possible grâce notamment à la production de chaleur renouvelable.
 
La performance énergétique est l’enjeu central de cet éco-quartier, et le recours à la chaleur renouvelable permet d’y répondre de manière concrète. C’est aussi l’une des manières les plus durables pour alimenter l’ensemble d’un écoquartier en chauffage, eau chaude et rafraichissement.
 
Le but était de permettre une mixité urbaine incluant des bureaux, des logements et des commerces autour de l’aménagement de jardins et d’espaces publiques. Mais l’enjeu principal reste avant tout d’ordre environnemental car le projet s’inscrit dans les objectifs environnementaux du plan climat de la ville de Nanterre.
 
Aussi, la production de chaleur renouvelable permet-elle l’utilisation de plusieurs sources d’énergies renouvelables locales, partagées, et disponibles sur une bonne partie du territoire français, ce qui en fait une solution largement réplicable.
 
La chaleur renouvelable et locale, couplée à la performance énergétique, permet également de porter une vision économique à long terme. Maitriser les charges énergétiques dans le temps, à l’abri des fluctuations des marchés, est un réel atout pour sécuriser les acteurs du projet, depuis les investisseurs jusqu’au utilisateurs quotidiens.

L'infrastructure mise en place

L’écoquartier Cœur Université se traduit par la réalisation d’environ 500 logements, 28 000 m² de bureaux et 6 500 m² de commerces.
 
Le quartier conçu mobilise plusieurs sources d’EnR&R locales et complémentaires produisant notamment de la chaleur renouvelable.
 
Les 3 piliers au cœur du fonctionnement du double Smart Grid sont :
1/ Le réseau nécessaire pour partager la chaleur et le froid produit sur le quartier dans l’objectif de créer de la solidarité énergétique entre utilisateurs complémentaires.  En effet, certains ont besoin de chaud d’autres de froid, mais pas forcément au même moment : les logements ont besoin de chaleur le soir, le matin, et les week-ends tandis que les bureaux en ont besoin la journée.  Les besoins de chacun sont différents et le réseau permet de mutualiser les besoins des occupants en permettant aux bâtiments d’échanger leurs calories. Par exemple, la chaleur dégagée lors de la production de froid pour les commerces est récupérée et utilisée pour produire l’eau chaude des logements et inversement.
2/ L’installation géothermique, cœur de l’alimentation en chaleur et froid renouvelables du quartier. Il s’agit de la principale source renouvelable utilisée pour alimenter le réseau de chaleur, grâce à 90 sondes étanches qui vont chercher à 150 m la chaleur de la terre et qui la stocke. Des thermo-frigo-pompes, d’une puissance de 2,4 MW, permettent de transformer la chaleur puisée en chaleur utilisable (bonne température) pour le réseau.
3/ Le système de récupération de la chaleur des eaux usées, habituellement perdue. Ce sont ainsi plus de 220 MWh par an qui sont économisés à l’échelle du quartier.
 
Toutes les installations sont pilotées par un outil de gestion technique centralisée, dont le principal bénéfice est d’optimiser en temps réel les consommations, et donc les niveaux de charge, à l’échelle du quartier.
 
Mise en service: été 2020

Les acteurs du projet sur le territoire :

  • L’appel à projet lancé par l’EPADESA, aménageur urbain, a permis la création de cet écoquartier qui répond aux objectifs environnementaux de la collectivité tout en dynamisant encore davantage la ville de Nanterre.
  • En effet, c’est un quartier phare mêlant logements, bureaux et commerces, : synonymes de vie urbaine riche pour ses habitants. L’idée était créer une vie, un esprit de quartier et une dynamique sociale forte comprenant la création de nombreux emplois à Nanterre.

Les financements

  • Coût prévisionnel de l’installation: 5M d’€
  • Financement de l’ADEME: 22%, soit 1,1M d’€

Le bilan

Énergétique

Production autoconsommée à 100%

Écologique

Objectifs environnementaux atteints avec notamment un taux d’EnR&R locales de 67% sur l’ensemble du réseau et 510 tonnes d’émissions de CO2 évitées par an

Économique

Charges stables et compétitives pour les usagers, réduction de 20 % par rapport aux standards

Sur le territoire

Avec 500 logements, 28000 m² de bureaux et 6500 m² de commerces, de nombreux emplois ont été créés, avec un impact énergétique faible. C'était l'objectif de la collectivité.

DSC02818 DSC03014 DSC02988 DSC02906 DSC02900 DSC02885 DSC02883 DSC02873 DSC02867 DSC02830 DSC02854 DSC02836 DSC02819 DSC02806 DSC02795 DSC02783 DSC02750 DSC02747 DSC02739 DSC02725 DSC02716 DJI_0174 DJI_0167 DJI_0155 DJI_0153 DJI_0128

Un projet ?

Nous vous accompagnons dans vos démarches

Contactez-nous